Qu’est-ce qu’une mérule ou mérule pleureuse ?

D’où provient la mérule ?

 La mérule est un champignon connu pour être un fléau pour nos maisons et portent les caractéristiques suivantes :

  • Ils se développent dans des milieux humides, peu ventilés et clos. Des combles mal isolés ou une charpente non entretenue deviennent immédiatement le cocon idéal pour cet chère mérule pleureuse.
  • La mérule pleureuse peut causer de violents dégâts sur la structure de la maison et sur la santé de ses habitants. Le champignon attaque et se nourrit du bois, elle passe alors à travers les murs et les plinthes causant ainsi des fissures dans votre habitation.

La mérule met du temps à se développer et peut ainsi rester caché des mois voire des années avant d’être visible. Par contre dès que des changements sont visibles il est nécessaire de traiter le plus rapidement possible. En effet, certains signes sont visibles lorsque le bois de votre maison est attaqué par ce champignon qu’est la mérule pleureuse :

  • Le bois change de couleur pour prendre une apparence brune :
    • Les bois non traités s'effritent et se brisent en petits morceaux
    • Les bois traités se boursoufflent, craquent et se gondolent
  • Le bois sent fortement le champignon.

Comment nous traitons la mérule pleureuse ?

Une fois qu'un diagnostic mérule est établi, il est nécessaire d’envisager au plus vite des traitements plus ou moins radicaux. Si elle est traitée à temps, le bois peut encore être sauvé. Cependant les boiseries touchées devront disparaître.

Ainsi, selon le niveau de développement de la mérule pleureuse qui s’est installée chez vous, plusieurs types de traitements sont envisageables :

  • Le traitement préventif, avec application d’un fongicide préventif : lorsque la mérule pleureuse n’est pas encore présente mais que le bois se situe en lieu humide
  • Le traitement curatif (par piquage des murs). Cela consiste à :
    • Enlever les bois pourris,
    • Rétablir un climat sain dans le lieu touché : ventiler, isoler, sécher le bois
    • Bruler les filaments à l’aide d'un chalumeau,
    • Remplacer le bois qui a été attaqué,
    • Le traitement final consiste en une application d’un fongicide
  • Le traitement final qui se fait grâce à un fongicide qui traitera le bois aussi bien en surface qu’en profondeur. Les professionnels du bâtiment se retrouve donc dans l’obligation de démolir le bâtiment afin que la zone soit assainie.